Quelle nuance faut-il faire entre l’ésotérisme et l’exotérisme ?
3f03356a 6204 4328 9509 fbe787aeec5dlite1

Quelle nuance faut-il faire entre l’ésotérisme et l’exotérisme ?

Voici deux termes qui sont tous deux relatifs à la manière de dévoiler le savoir, la connaissance (religieuse, spirituelle ou philosophique). À partir de l’origine de ces mots, vous aurez déjà une idée de ce qui les différencie. L’exotérisme vient du grec exo, signifiant « au-dehors ». L’ésotérisme quant à lui vient du grec eso qui veut dire « dedans ». Découvrez plus de détails sur ces deux termes parfois confondus. 

La différence entre l’ésotérisme et l’exotérisme

La pratique de l’exotérisme est ouverte à tous. On note également une libre diffusion des croyances et enseignements religieux. Ceux qui soutiennent l’ésotérisme estiment quant à eux que la vérité ne peut qu’être dévoilée à partir d’outils spécifiques et d’accompagnements suivant une logique de progression initiatique. Les initiés découvrent peu à peu les secrets et non d’un seul coup. La connaissance est transmise de façon orale. 

Parmi les différents courants ésotériques les plus connus, on distingue le rosicrucisme, la franc-maçonnerie, le soufisme et la Kabbale. Il est important de noter que l’ésotérisme chrétien existe également. 

Le salut par la connaissance ou par la foi

C’est par la foi que les églises privilégient le salut. Autrement dit, pour trouver le salut, il faut d’abord croire en Dieu. En plus de ceci, il faut adhérer à la doctrine fondamentale. 

Contrairement à cette idée, les courants ésotériques considèrent que pour que l’homme soit délivré, il lui faut d’abord accéder à la connaissance. C’est cette dernière qui le fera entrer dans la spiritualité rationnelle. 

Connaissance ésotérique : entre effort et persévérance

La démarche ésotérique est plus profonde que celle exotérique. En effet, il faut rappeler que la connaissance dite ésotérique n’est en aucun cas une accumulation de savoirs. À vrai dire, elle ne peut pas être révélée ni même transmise. Le maître qui représente le guide ici ne peut qu’accompagner son disciple, l’amener à découvrir lui-même les vérités

Ceci revient à dire que la démarche exotérique est dynamique et intérieure. En effet, celle-ci nécessite effort et persévérance. Elle nécessite aussi le lâcher-prise et l’ouverture en vous rendant prêt à comprendre. 

Comment interpréter l’ésotérisme et l’exotérisme de nos jours ? 

Par ésotérisme, on retient qu’il existe des connaissances voilées qui ne sont connues que par les élites. En réalité, il est question d’une connaissance immatérielle. Il y a un siècle, l’exotérisme et l’ésotérisme paraissaient plus contradictoires qu’aujourd’hui. Pour preuve, les conflits religieux ont considérablement baissé. À cet effet, tout en étant martiniste ou franc-maçon, il est bien possible de pratiquer la religion à l’extérieur. 

Aujourd’hui, il suffit d’intégrer les sociétés initiatiques et vous serez reçu à bras ouvert. Vous n’avez qu’à frapper à leur porte qui vous est d’ailleurs désormais ouverte. Pour ce qui concerne les secrets transmis, notez qu’ils n’en sont pas vraiment, car ce n’est qu’à travers un effort de recherche personnelle que l’ouverture de la conscience ne peut que se faire. Il faut aussi vous rappeler qu’il ne suffit pas d’être initié pour obtenir toutes les connaissances. De même, ne pas être initié ne peut pas totalement vous empêcher d’accéder à la vérité. Il suffit d’avoir une forte volonté de s’élever et fournir assez d’efforts. 

Continuer la lecture Quelle nuance faut-il faire entre l’ésotérisme et l’exotérisme ?
Quelles sont les alternatives du tarot divinatoire ?
fc106ebb 6565 4943 98a8 8cfd9cbdff75lite1

Quelles sont les alternatives du tarot divinatoire ?

Le jeu de tarot est une pratique divinatoire qui a puisé sa source dans la civilisation de l’ancienne Italie depuis des millénaires. Au fil des années, plusieurs approches de la même science ont commencé par émerger avec des cartes légèrement différentes de celles du tarot. 

Le tarot de Marseille

Parfois confondu au jeu de tarot original, le tarot de Marseille est le plus populaire de toutes les variétés du tarot divinatoire. Il se pratique avec 78 cartes et ses règles sont très faciles à maîtriser. Les arcanes mineurs sont au nombre de 56 et les arcanes majeurs au nombre de 22. 

Les significations des différentes cartes sont pratiquement pareilles à celles des cartes originelles. Pour ce qui concerne le déroulement de la séance de tirage, elle se fait en 4 étapes : 

  • La prise de contact ;
  • Les questions essentielles ;
  • Le tirage des cartes ;
  • L’interprétation.

Il est important de préciser que le tirage se fait après qu’on ai mélangé les 78 cartes. Cette phase se fait différemment selon les désirs de chaque cartomancien. 

Le tarot persan

Le tarot persan est l’un des arts divinatoires les plus récents de l’histoire de l’humanité. Ayant été inventée en 1980 par madame Indra, elle est également nommée oracle persan. Selon les historiens, Indra a réussi à sortir une nouvelle version des jeux de tarot. Sa particularité, c’est qu’elle dévie totalement de la voie du tarot d’origine avec des cartes un peu différentes qui sont au nombre de 55, à savoir : 

  • 19 cartes majeures ;
  • 16 cartes mineures ;
  • 16 cartes intermédiaires ;
  • 4 cartes complémentaires.

Par ailleurs, le tarot persan ne traite pas toutes les questions. Il est plus orienté vers les sentiments au quotidien ou à l’amour. 

Le tarot égyptien

Le tarot égyptien n’est parfois pas classé dans le rang des jeux de tarot. Certes, il est une branche de la cartomancie, mais il lui manque assez de critères pour entrer dans le rang de la tarologie. Il a été inventé en Égypte par les anciens, juste pour avoir des prédictions propres à leurs cultures. En plus des bases du tarot divinatoire connu de tous, celui-ci ajoute d’autres sciences de voyance, à savoir : 

  • La numérologie ;
  • L’astrologie ;
  • La divination.

La séance se déroule à partir de 22 cartes réparties comme suit :

  • 8 lames de destinées
  • 5 lames négatives
  • 7 lames positives
  • 7 lames neutres

Le consultant a le droit de tirer seulement 3 cartes. La première évoque l’amour, la deuxième les finances et la troisième, la vie professionnelle. Voilà donc l’essentiel à retenir sur les alternatives du tarot divinatoire.

Continuer la lecture Quelles sont les alternatives du tarot divinatoire ?
Comment développer son don de médiumnité ?
24e0e9cd d67f 46d0 8eed cad07acbd83alite1

Comment développer son don de médiumnité ?

La médiumnité, une branche de la voyance, est la capacité exceptionnelle dont est dotée seulement une poignée de personnes dans le monde. Cependant, une chose est de savoir qu’on a un tel pouvoir. L’autre est de parvenir à l’exploiter. Retrouvez ici les différentes étapes à suivre pour faire valoir ce don. 

La reconnaissance ou l’acceptation

Cette première étape s’adresse surtout aux personnes ayant découvert ce don à l’âge adulte. Pour ceux qui ont eu la chance de l’avoir su depuis l’enfance, c’est assez facile de les guider puisqu’ils en ont déjà une idée. 

Cela peut être difficile et traumatisant pour une personne qui ne s’est jamais imaginée capable de communiquer avec un esprit. D’autant plus que ces dernières sont involontaires, il faut que la personne puisse les accepter avant de chercher à les perfectionner. Il ne sert donc à rien de les refouler puisqu’elles ne partiront pas. 

Cadrer son don et créer son univers

Pour les débuts, il se peut que vous receviez les révélations partout et à tout moment dans la journée. Il vous revient donc de définir quand ces flashs surviennent et quel est souvent l’élément déclencheur, car ce n’est pas normal que vous soyez connecté à tout le monde. Vous finirez par avoir des problèmes psychologiques. Cherchez à comprendre comment fonctionne votre don et sachez maîtriser quand vous commencez à recevoir des révélations. 

Après avoir réussi à canaliser votre don, il est nécessaire pour vous de vous créer un monde à part. Cet exercice se passe dans votre imagination. Mais vous devez croire que c’est du concret pour jouir de ses véritables effets. Trouvez un monde qui vous ressemble dans votre subconscient pour faire valoir votre don. 

Distinguer les divinités qui communiquent

Durant votre vie, vous serez connecté à de bons et mauvais esprits. Il est important de savoir avec lequel vous discutez. Pour le savoir, concentrez-vous sur ce que vous ressentez à cet instant précis. Est-ce une sensation désagréable ou agréable ? 

Une chose est certaine, les mauvais esprits troublent la tranquillité et sont annonciateurs de messages dramatiques. Ne tenez pas compte de leurs dires et renvoyez-les tout simplement avec fermeté. 

Pratiquer régulièrement son don

Trouver des techniques pour vous exercer régulièrement afin de vous habituer. Vous pouvez pratiquer sur les animaux ou les plantes en attendant de commencer avec les humains. Ayez surtout confiance en vos capacités et ne doutez pas de ce que vous voyez ou ressentez. C’est primordial pour un début. 

Enfin, documentez-vous pour en savoir plus sur la manière d’interpréter certains symboles que vous verrez. Du courage pour la suite !

Continuer la lecture Comment développer son don de médiumnité ?